Zoom sur les vins effervescents

Vin effervescents1_LaLittorale
Ils font partis des nouvelles tendances de consommations des amateurs de vins. Les vins effervescents ont sur se faire une place à la table des français. Retour sur le boom de ses vins à bulles qui séduisent toujours plus.

 

LE COMMENCEMENT : UN VIN EFFERVESCENT C’EST QUOI ?

Pour reprendre la définition de l’OIV, le terme vins effervescents  regroupe les vins mousseux  et les vins gazéifiés provenant du raisin, du moût ou du vin, traités selon les techniques admises par l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV), c’est à dire les méthodes traditionnelles ou en cuve-close pour lesquelles le gaz carbonique (CO²)est d’origine endogène, ainsi que les méthodes d’ajout de CO² exogène.

 

 

UN MARCHE EN PLEINE EXPANSION.

En une dizaine d’années, le marché des vins effervescents a connu une forte croissance autant au niveau de sa consommation que de sa production.

En effet, en 2003 le marché affichait une production mondiale équivalente à12,7 millions d’hectolitres. En 2013, ce chiffre enregistrait une hausse de 40% et le marché atteignait ainsi une production de 17,6 millions d’hectolitres. Soit 7% de la production mondial de vin.

Côté consommation, le marché des vins effervescents enregistre également une forte hausse. Et ce, malgré une forte saisonnalité de ce type de vins. La consommation des vins effervescents est effectivement enregistrée surtout en période de fêtes de fin d’année (Noël, Nouvel An).

Ce qui n’empêche pas celle ci d’avoir augmentée de 30% en 10 ans. Passant ainsi de 11,8 millions d’hectolitres consommés en 2003 à 15,4 millions d’hectolitres en 2013.

 

 

UNE PRODUCTION ESSENTIELLEMENT EUROPEENNE MAIS PAS QUE. 

Sur ce marché florissant, 5 pays tirent leur épingle du jeu et 4 d’entre eux sont européens. Sur le podium des producteurs nous retrouvons dans l’ordre :

  • La France avec 3,5 millions d’hectolitres produits en 2013.
  • L’Italie avec 3,2 millions d’hectolitres produits en 2013.
  • L’Allemagne avec 2,6 millions d’hectolitres produits en 2013.
  • L’Espagne avec 1,8 millions d’hectolitres produits en 2013.
  • La Russie, pour finir, est l’un des principaux pays hors UE qui se distingue sur le marché des effervescents avec une production atteignant 1,5 millions d’hectolitres en 2013.

Le production restante est répartie en différents pays sous la dénomination « Reste du monde » et représente plus de 3 millions d’hectolitres.

Cependant, il est important de noter que la production se veut de plus en plus diversifiée. En 2000, 74% de la production émanait essentiellement de l’Europe (France, Italie, Allemagne, Espagne). Un chiffre et une production revus à la baisse en 2013 avec 63% de production issue de l’Europe.

Une baisse qui s’explique par l’essor de pays tels que l’Argentine (qui a vu sa production tripler) ou encore l’Australie, le Brésil et les Etats Unis.

Vin effervescents_LaLittorale

Crédits image : http://www.oiv.int/oiv/cms/index

 

UNE CONSOMMATION QUI SE VEUT INTERNATIONALE.

Là encore la consommation des vins effervescents brille par son expansion. Alors qu’au cours des dix dernières années le vin n’enregistrait une augmentation que de 4%, les vins effervescents s’imposaient avec une augmentation de 30%.

Une belle performance qui se ressent en Europe mais aussi en dehors de ses frontières. Ainsi, l’Allemagne (3ème producteur mondial) s’impose comme étant le plus grand consommateur de vins effervescents avec 3,1 millions d’hectolitres consommés en 2013.

La France se veut elle aussi grande amatrice de ce type de vins avec 2,1 millions d’hectolitres consommés la même année.

Non loin, on retrouve la Russie, les Etats Unis suivi de l’Italie (pourtant 2ème producteur mondial), le Royaume Uni ou encore l’Australie.

 

 

Nul doute que  le marché des vins effervescents semble avoir de jolis jours devant lui. Reste à voir qu’elle sera le cours de la production et de la consommation. L’Europe réussira t’elle a maintenir sa position de force sur ce marché face à une concurrence étrangère qui semble s’immiscer doucement mais surement ?

Autres actualités

  • La Littorale débarque avec sa chaîne Youtube
  • La Géorgie, terre de vins ancestrale
  • La France, un pays de rugby & de vins
  • A la découverte des bières et leurs arômes
  • Direction les Îles Fidji et leur bar flottant, le Cloud 9
  • Yellow Tail, le vin australien surf sur le succès
  • Le premier vin « made in Scotland » attendu mais imbuvable   
  • A la découverte du cépage le Koshu
  • DU VIN ET DES DESSINS
  • Catégories